Comment acheter un appartement ou une maison sans apport ?

Avec les taux d’intérêt historiquement bas, beaucoup de Français se posent la question : est-il possible d’acheter un bien immobilier sans apport personnel ? Aucune règle n’impose aux porteurs de projets immobiliers de disposer d’une épargne. Cela dit, il faudra remplir d’autres critères pour obtenir un prêt immobilier.

 

Afin d’être pris au sérieux par les organismes financeurs, il est conseillé de présenter un projet adapté à votre situation. Lorsqu’on ne dispose pas d’apport, mieux vaut solliciter un crédit pour un appartement ou une maison à rénover plutôt que pour une vaste propriété au bord de la mer. D’autre part, en vous orientant vers l’immobilier neuf, vous limiterez votre investissement. En effet, non seulement les primo-accédants bénéficient du prêt à taux zéro, mais les frais de notaire sont réduits à moins de 3 % alors qu’ils dépassent 7 % dans l’ancien.

 

Si vous optez pour l’achat d’une maison de ville à Chartres ou dans une autre ville française, vous devrez présenter un dossier béton. Concrètement, en l’absence d’apport, les banques seront encore plus vigilantes sur vos revenus et leur caractère régulier. Un jeune couple de fonctionnaires ou bénéficiaires d’un CDI aura plus de chances d’obtenir un crédit qu’une personne seule de plus de 50 ans en CDD. La jeunesse peut en outre expliquer le fait que vous n’ayez pas eu le temps d’épargner. Et, vous pourrez également envisager un crédit sur 25 ou 30 ans.

 

Les organismes prêteurs ne seront pas les seuls à convaincre. En effet, il est d’usage que lors de la signature du compromis, l’acquéreur verse au propriétaire vendeur un dépôt de garantie afin de bloquer la vente. Ce versement qui correspond généralement à 5 % ou 10 % du prix de vente devient un acompte sur le prix final lors de la signature de l’acte définitif chez le notaire. Mais si vous ne disposez pas d’apport, vous pourriez avoir à renoncer au bien visité. Le recours à un conseiller immobilier peut vous permettre de négocier ce dépôt de garantie et de le limiter à une somme symbolique de 1 000 €, par exemple.

Avec les taux d’intérêt historiquement bas, beaucoup de Français se posent la question : est-il possible d’acheter un bien immobilier sans apport personnel ?

Un projet raisonnable

Une situation claire et durable

Négocier le versement de l’acompte au compromis