Quel est le rôle d’une fiduciaire ?

Rôle fiduciaire

Rôle encore assez méconnu en France et en Europe, la fiduciaire intervient pourtant dans de nombreux domaines. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir les différents types de fiduciaires, comment le devenir, ainsi que ses différents domaines d’intervention au sein des entreprises.

Définition d’une fiduciaire

La fiduciaire peut avoir plusieurs sens. Il peut s’agir d’une société de services qui propose un accompagnement aux entreprises dans le domaine comptable, fiscal et légal. La fiduciaire comptable viendra assister indépendants, TPE et PME dans la gestion quotidienne de leur activité. La société fiduciaire sera chargée de l’optimisation fiscale de l’entreprise.

L’autre sens concerne les personnes physiques ou morales. Dans ce cas-là, la fiduciaire est la personne à qui on transfère temporairement la propriété de biens ou de droits, créant un patrimoine. Ce patrimoine sera par la suite redistribué équitablement aux bénéficiaires.

Comment le devenir ?

Afin de devenir fiduciaire, il peut être intéressant d’avoir déjà un pied dans le domaine fiscal, en étant en emploi dans une grande ville comme comptable à Bruxelles, à Paris ou autre. Ce sera un avantage non négligeable pour le devenir, car une formation devra être suivie. En ayant des connaissances dans ce milieu, la formation se passera plus facilement.

C’est une formation continue spécialisée qui vous apprendra les différentes facettes de la gestion financière. Pratiquer dans une grande ville, vous permettra de trouver plus facilement une entreprise par la suite, car c’est dans celles-ci que les entreprises qui recrutent se trouvent.

Fiduciaire entreprise

Quels sont ses rôles ?

Pour les TPE et PME, le rôle d’une fiduciaire est multiple. Elle viendra accompagner le chef d’entreprise et les associés pour répondre à des questions comptables, fiscales ou encore légales. Elle pourra aussi intervenir en tant que conseillère de pilotage ou d’aide à la décision.

La fiduciaire entretient une relation de confiance avec l’entreprise qui viendra lui confier des chiffres clés sur son fonctionnement. Elle se permettra de réaliser diverses démarches financières auprès de banques. Elle pourra aussi effectuer des bilans financiers ou aider au bon fonctionnement d’un logiciel comptable. Il est possible de s’adapter aux besoins des entreprises. Certaines petites structures auront parfois des besoins plus vastes que les grandes sociétés.

Les domaines d’application d’une fiduciaire sont donc très variés. Elle peut proposer un accompagnement complet aux chefs de grandes ou petites entreprises. C’est un accompagnement à la fois professionnel, mais aussi très humain, dans lequel la confiance tient un rôle très important. Sans confiance, la fiduciaire ne peut pas exercer dans les meilleures conditions.