Qu’est-ce qu’un organisme de placement collectif ?

Quand on se lance dans le monde de la Bourse et de ses échanges financiers complexes, il n’est parfois pas simple de s’y retrouver d’un acronyme à l’autre : nous vous expliquons donc ce que sont les OPC, les organismes de placement collectifs !

Feuilles de compte avec graphique bleu
Source : Unsplash

OPC : définition

Un organisme de placement collectif, c’est-à-dire un OPC, s’occupe de gérer un portefeuille d’actions et d’obligations à valeurs mobilières. Un particulier peut donc tout à fait investir dans ce genre de fonds, même avec une petite somme de départ, et accéder à des placements très divers. Les investisseurs regroupent ainsi leur mise de départ pour accroître leur importance.

Les OPC se divisent en deux catégories :

  • Les Sicav (pour société d’investissement à capital variable)
  • Les FCP (c’est-à-dire les fonds commun de placement)

Les avantages d’un OPC

Ce type d’investissement présente un certain nombre d’avantages non négligeables, tels que :

  • Sa diversité

Pour favoriser au maximum les revenus de ses investisseurs, un OPC veille à diversifier ses investissements. Ceci a également l’avantage d’éviter les pertes trop brusques et importantes : des investissements variés sont toujours plus sûrs en Bourse.

  • Le peu de fonds qu’il nécessite

Nul besoin d’avoir des revenus faramineux pour espérer spéculer en Bourse. Grâce à la mise en commun des fonds de plusieurs investisseurs, les OPC gagnent en importance.

  • Sa simplicité

Il n’est également pas nécessaire d’être un expert en finances pour se lancer dans ce type d’investissement. En effet, le portefeuille d’un OPC est géré par un professionnel, qui saura s’adapter aux variations du marché et s’occupera lui-même des modalités administratives.

Parfait pour ceux qui ne peuvent pas forcément consacrer beaucoup de temps à la gestion de leurs placements !

Tas de pièces de monnaie avec effet de lumière
Source : GettyImages

Quelle est la différence entre une Sicav et un FCP ?

Stockées sur votre compte-titres, votre PEA (Plan d’Épargne en Actions) ou votre assurance-vie, les parts de vos OPC peuvent être vendues selon l’évolution du marché et de vos propres besoins. Mais encore faut-il comprendre ce que sont ces fameuses catégories d’OPC, les Sicav et les FCP !

Les Sicav et et les FCP se distinguent essentiellement d’un point de vue juridique. Les Sicav émettent des actions, on y est donc actionnaire. Tandis qu’un FCP émet des parts et n’est cette fois-ci pas considéré comme une société, mais comme un régime de copropriété de valeurs mobilières.